Notre histoire

Une société, deux marques, plus de 130 ans d’expérience

Vous méritez des solutions financières fiables. À Manuvie et à John Hancock, les clients comptent sur notre aide depuis plus de 130 ans pour prendre leurs grandes décisions financières.

Une vision du Canada et de notre Société

Notre histoire commence en 1887, à peine 20 ans après la création du Canada. Le premier premier ministre du pays, Sir John A. Macdonald, fut également le premier président de la Société. Sa vision tant du Canada que de notre Société a assuré le succès de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers dès sa fondation. Notre nom tire son origine de sa plateforme politique : il était en effet convaincu que le Canada devait développer une industrie manufacturière au lieu de se contenter d’être un fournisseur de matières premières.  

Une présence mondiale croissante
Nous avons commencé notre expansion à l’étranger en 1893 lors de la souscription de notre premier contrat aux Bermudes, et l’avons poursuivie en faisant notre entrée en Asie dès 1897 et aux États-Unis dès 1903. Notre croissance s’est accélérée au cours des années 1980 et 1990. En 2004, nous avons acquis  la société américaine John Hancock Financial Services, notre acquisition la plus importante à ce jour. À l’heure actuelle, nous enregistrons l’une des croissances les plus rapides en Asie et poursuivons notre croissance au Canada et aux États-Unis. 

Toujours à votre service
Exerçant nos activités sous les noms John Hancock aux États-Unis et Manuvie ailleurs dans le monde , nous aidons plus de 22 millions de clients autour du monde à prendre leurs grandes décisions financières. Par l’intermédiaire de notre réseau international de plus de 35 000 employés et 70 000 agents, nous fournissons à nos clients des conseils financiers ainsi que des solutions d’assurance et de gestion de patrimoine et d’actifs qui sont adaptées à leur mode de vie et qui assurent leur avenir financier. 

Notre histoire

En plus de 130 ans, Manuvie s’est développée et a évolué. Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur notre marque et les importantes étapes franchies par la Société. Le nombre d’années couvert par chaque section est fonction des changements apportés à notre logo et à notre identité de marque.

Vous avez des questions sur notre histoire? Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec l’équipe chargée des archives de la Société.

Logo 1887 – 1897Le symbole du bras et du marteau représentant le travail et la fabrication reliait l’image de la Société à la plateforme politique de son fondateur, Sir John A. Macdonald, premier premier ministre du Canada, qui pensait que le Canada devait développer un secteur manufacturier et non se contenter d’un système agraire.

23 juin 1887 — La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers est constituée en société en vertu d’une loi du Parlement.

1893 — La vente de notre premier contrat à l’extérieur du Canada, aux Bermudes, marque le début des activités internationales de la Société.

1896 — Les actifs s’élèvent à 1,2 million de dollars. Il s’agissait à l’époque de la plus forte croissance sur 10 ans enregistrée par une société canadienne.

Maple Leaf Logo

La Société commence son expansion internationale. Elle lance un logo sur lequel figure une feuille d’érable pour souligner ses origines canadiennes.


1897 — Le conseil d’administration approuve l’expansion en Asie. Les services d’Alfred H. Ellis sont retenus à titre d’agent pour la Chine et il vend notre premier contrat à Shanghai.

1901 — Première fusion de la Société avec la Temperance and General Life Assurance Company.

1903 — La Société pénètre le marché américain. Elle obtient un permis de vente de produits d’assurance au Michigan et ouvre des bureaux à Detroit.

1925 — Inauguration des bureaux actuels du siège social de la Société sur la rue Bloor, à Toronto.  

Modern Maple Leaf Logo

Un logo moderne remplace le symbole du bras et du marteau; un globe est superposé sur la feuille d’érable pour représenter les activités mondiales.
 

De 1939 à 1945 — Pendant la Deuxième Guerre mondiale, 370 agents et employés de Manuvie servent dans les forces armées dans plusieurs régions du monde.

1940 — La Société est la première compagnie d’assurance en Amérique du Nord à proposer une couverture aux personnes diabétiques dont l’affection est maîtrisée.

1956 — La Société est la première compagnie d’assurance au Canada à adopter la technologie informatique en se dotant d’un ordinateur central IBM 650.

1958 — Les actionnaires votent en faveur de la transformation de la Société en société mutuelle détenue par les titulaires de contrats.  

1960 to 1971 logo

Rafraîchissement du logo existant pour lui donner une apparence épurée et contemporaine.
 

1961 — L’actif total de la Société atteint un milliard de dollars.

1962 — Célébration du 75e anniversaire.

1963 — Une loi du Parlement établit la raison sociale de la Société en français : La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers.

1970 — La construction du Manulife Centre commence au coin des rues Bay et Bloor, à Toronto. Elle se terminera en 1974.  

1971 - 1984 logo

Le nom de la Société est simplifié et devient Manuvie. Une nouvelle identité visuelle est lancée. Le mot symbole en caractères gras et orange reflète le dynamisme et les valeurs progressives de la Société.
 

1975 — Ouverture d’une clinique permanente de collecte de sang au Manulife Centre à Toronto, par l’ancien premier ministre John Diefenbaker.

1978 — Dre Gail C. A. Cook–Bennett devient la première femme directrice de la Société. En 2007, elle est nommée vice-présidente et en 2008, elle devient la première femme élue présidente du conseil d’administration.

1980 — La Société crée une coentreprise appelée la Singapore PTE Limited (rebaptisée plus tard OUB Manulife).

1981 — La Société devient l’une des premières grandes compagnies d’assurance vie à offrir des taux de prime réduits aux non-fumeurs.

1982 — Acquisition aux États-Unis de la National Liberty Life Insurance Company of America et de la Maine Fidelity Life Insurance Company.

1984 to 1990 logo

Lancement d’un nouveau logo qui unifie l’image des différentes unités de la Société. Le carré symbolise la force, la stabilité et la qualité, alors que la couleur vert foncé représente la croissance et le succès.
 

1984 — Acquisition de la Dominion Life Assurance Company.

1985 — La Société crée une coentreprise en Indonésie avec les sociétés Dharmala Group et International Finance Corporation, pour former la société P.T. Asuransi Jiwi Dharmala Manulife.

1987 — Célébration du 100e anniversaire.

1988 — Inauguration du siège social de la Division canadienne à Waterloo, en Ontario.

1990 to 1995 logo

L’ajout du terme « Financière » à la marque reflète la diversification continue dans le domaine des services financiers.
 

1992 — La Société est la première compagnie d’assurance vie au Canada à ouvrir un bureau de représentation en Chine (à Beijing).

1993 — La Société crée la Banque Manuvie du Canada et devient la première compagnie d’assurance canadienne à posséder une banque.

1994 — Achat du portefeuille d’assurance collective vie et maladie de la Confédération Vie.

1995 — Annonce de la fusion avec la Nord-américaine, compagnie d’assurance vie, le 1er janvier 1996. Cette acquisition fait de la Société la plus grande compagnie d’assurance vie au Canada.

Manulife Financial Logo

Simplification du logo afin de le rendre plus facile à utiliser dans les supports numériques.
 

1996 — La coentreprise de Manuvie à Shanghai (actuellement appelée Manulife-Sinochem) devient la première coentreprise d’assurance vie de Chine.

1999 — La Société devient la première compagnie d’assurance vie canadienne à former une coentreprise au Japon.

1999 — La démutualisation est approuvée par les titulaires de contrats. Manuvie, compagnie d’assurance vie mutuelle, devient une société ouverte cotée en bourse, détenue par des investisseurs. Plus tard au cours de l’année, les actions de la Financière Manuvie commencent à s’échanger aux Bourses de Toronto, New York, Hong Kong et des Philippines.

1999 — La Chinfon-Manulife Insurance Company, actuellement appelée Manulife (Vietnam) Limited, est la première compagnie d’assurance vie entièrement étrangère autorisée à exercer ses activités au Vietnam.

2003 — Manuvie et John Hancock annoncent un échange d’actions. La nouvelle entité issue de la fusion conclue en avril 2004 est la plus grande société d’assurance vie au Canada, la deuxième en Amérique du Nord et la cinquième dans le monde.

Pendant cette période, diverses acquisitions ont lieu. Pour obtenir plus de renseignements, consultez la page consacrée aux transactions

Manulife Financial Logo - For you futureLancement du slogan « Pour votre avenir » qui reflète la volonté de la Société de soutenir ses clients et son caractère solide, fiable, sûr et avant-gardiste.

2010 — Manuvie Gestion d’actifs crée une nouvelle coentreprise en Chine, Manulife TEDA Fund Management Company, Ltd.

2012 — Ensemble, Manuvie et John Hancock célèbrent leur anniversaire : 125 ans pour Manuvie et 150 ans pour John Hancock.

2012 — La Société entre officiellement sur le marché cambodgien et ouvre un siège social dans ce pays. L’accord de principe a été donné en 2011.

2014 — Ouverture d’un bureau de représentation au Myanmar. Il s’agit de la première étape de la reprise des activités dans ce pays après 70 ans d’absence.

Manulife Logo

Retrait des termes « Financière » et de « Pour votre avenir » afin de mieux capter l’attention. Lancement d’un logo double (Manuvie et John Hancock) pour les communications de l’entreprise.
 

2 février 2015 — Acquisition des activités canadiennes de Standard Life plc.

8 avril 2015 — Annonce d’un partenariat exclusif aux États-Unis, le premier en son genre, entre John Hancock Insurance et Vitality, chef de file mondial de l’intégration des avantages du mieux-être aux produits d’assurance vie. Ajout en 2016 du programme aliments santé Vitalité et annonce du début de l’aventure de Vitality au Canada.

14 avril 2015 — Acquisition du portefeuille de régimes de retraite de la New York Life.

10 août 2015 – Annonce par Manulife Asia du lancement de ManulifeMOVE, un concept d’assurance novateur qui récompense les clients en santé et actifs.

1er septembre 2015 – Manuvie est la première société au Canada à intégrer la biométrie vocale et la compréhension du langage naturel au sein d’un seul et même système de réponse vocale interactive (RVI) offert en français et en anglais.

1er janvier 2016 — Lancement officiel de l’entente de distribution régionale de 15 ans avec DBS Bank Ltd., applicable à Singapour et à Hong Kong ainsi qu’en Chine et en Indonésie.

22 avril 2016 – Premier assureur au Canada à offrir de l’assurance vie aux séropositifs.

Le 16 mars 2017 – Manuvie est la première institution financière à obtenir un permis Wholly Foreign Owned Enterprise en Chine.

3 mai 2017 – Manuvie annonce qu’au premier trimestre de 2017 son actif géré et administré à l’échelle mondiale s’est chiffré à plus de mille milliards de dollars pour la première fois dans l’histoire de la Société.

 

Sir John A. MacdonaldLe 13 juillet 1887, sir John A. Macdonald (1815 - 1891) a été nommé président de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers lors de la réunion inaugurale du conseil d’administration, peu après la constitution en société, le 23 juin. Sir John A. Macdonald a occupé les postes de président de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et de premier ministre du Canada simultanément jusqu’à son décès en 1891. Élu premier ministre du Canada pour la première fois en 1867, il a rempli deux mandats à la tête du pays, de 1867 à 1873 et de 1878 à 1891.

Son rôle au sein de Manuvie s’apparentait à celui qu’assume de nos jours le président du conseil d’administration : il agissait comme une figure de proue, sa réputation et sa notoriété conférant une crédibilité certaine à l’entreprise.

Le nom « Manufacturers » tire son origine de la plateforme politique de sir John A. Macdonald. Selon sa politique nationale, le pays devait élargir son assise manufacturière afin d’ouvrir des marchés et de permettre le passage d’un système axé sur l'agriculture vers une économie plus diversifiée. Dans les années 1870 et 1880, « Manufacturers » était synonyme de progrès.

Au décès de sir John A. Macdonald, en 1891, La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers avait fait souscrire 2 millions de dollars en affaires nouvelles, les contrats en vigueur avaient atteint 7,4 millions de dollars et le total de l’actif s’élevait à 438 000 $ après quatre années d’exploitation. 

George GooderhamFigurant parmi les fondateurs de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers en 1887, George Gooderham (1820 - 1905) a été l’un des premiers vice-présidents de l’entreprise. En souscrivant une assurance mixte sur 10 ans, il devenait aussi le tout premier titulaire d’un contrat de la Compagnie.

Outre ses fonctions au sein de la Compagnie, M. Gooderham a occupé plusieurs autres postes dans différents secteurs. Il a ainsi été président de la Gooderham and Worts Distillery, une entreprise familiale, président de la Banque de Toronto et de la Canada Permanent Mortgage Corporation, directeur principal de la Toronto General Trust Company et vice-président de la Western Canada Loan and Savings Company.

Après le décès de sir John A. Macdonald en 1891, M. Gooderham est devenu le deuxième président de l’entreprise et est demeuré en poste jusqu’à la fusion avec la Temperance and General Life Assurance Company en 1901. Il a alors cédé la présidence à sir George W. Ross pour éviter que la Compagnie ne s’aliène les nombreux titulaires de contrats qui s’abstenaient de consommer de l’alcool.

C’est au cours du mandat de M. Gooderham que le conseil d’administration a décidé de prospecter des marchés étrangers. Au moment où il a quitté le poste de président en 1901, La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers avait ouvert des agences dans les Antilles, aux quatre coins de l’Asie ainsi qu’au Yukon à l’époque de la ruée vers l’or. En dix ans, de 1891 à 1901, les affaires nouvelles ont augmenté de 2,1 à 5 millions de dollars, les contrats en vigueur de 7,4 à 27 millions de dollars et l’actif de 438 000 à 3,7 millions de dollars.

Deux des fils de George Gooderham ont également été présidents de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers : William George Gooderham en 1914 et Melville Ross Gooderham en 1935. 

Sir George William RossPrésident de la Temperance and General Life Assurance Company depuis sa fondation en 1886, sir George William Ross (1841 - 1914) est devenu président de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers en 1901 après la fusion des deux entreprises. Défenseur du mouvement pour la sobriété, il a été le premier titulaire d’un contrat de la Temperance and General.

Personnage politique éminent, sir George William Ross a exercé les fonctions de ministre de l’Éducation de l’Ontario en 1883. À ce titre, il a mis de l’avant plusieurs réformes de l’éducation et créé le réseau de bibliothèques publiques de l’Ontario. De 1899 à 1905, en tant que premier ministre de l’Ontario, il a été à l’origine de multiples initiatives, tant sur le plan social qu’en matière de travail. Après avoir servi à titre de chef de l’Opposition officielle à l’Assemblée législative de l’Ontario, il a été nommé au Sénat du Canada en 1907. En raison de ses années de service public aux deux paliers de gouvernement, sir George William Ross a été sacré chevalier par le roi George V en 1910.

Sous sa présidence, la société a poursuivi son expansion à l’étranger et fait son entrée aux États-Unis en 1903. De 1901 à 1914, les affaires nouvelles de la Compagnie ont augmenté de 5 à 12,5 millions de dollars, les contrats en vigueur de 27 à 82 millions de dollars et l’actif de 3,7 à 19,2 millions de dollars. 

William George GooderhamFils aîné de George Gooderham et frère de Melville Ross Gooderham, tous deux ayant également été présidents de la Compagnie, William George Gooderham (1853 - 1935) est devenu lui-même président en 1914 après le décès de sir George William Ross.

William George Gooderham a suivi les traces de son père, George Gooderham, ancien président de la Compagnie, en étant actif au sein d’autres entreprises que La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers. Les deux ont en effet été présidents de la Banque de Toronto et de la Canada Permanent Mortgage Corporation.

Durant la présidence de William George Gooderham, le siège social de l’entreprise a déménagé à son site actuel sur la rue Bloor Est, à Toronto. L’édifice, qui comptait six étages à l’origine, a ouvert ses portes officiellement en août 1925.

En 1923, M. Gooderham a créé le Trophée du président, remis à la succursale s’étant le plus distinguée sur le plan de l’expansion des affaires. Ce trophée autrefois très convoité a cessé d’être décerné lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté.

L’entreprise a continué de prospérer sous la direction de William George Gooderham, et ce, même si son mandat à la présidence a coïncidé avec la Première Guerre mondiale et avec le début de la grande dépression. De 1914 à 1935, les affaires nouvelles de la Compagnie ont augmenté de 12,5 à 67 millions de dollars, les contrats en vigueur de 82 à 520 millions de dollars et l’actif de 19,2 à 134 millions de dollars. 

Melville Ross GooderhamMelville Ross Gooderham (1877 - 1951), fils de George Gooderham et frère de William George Gooderham, tous deux anciens présidents de la Compagnie, a joint les rangs de la Compagnie en 1907 à titre de directeur principal et deuxième vice-président. Après avoir démissionné en 1916 pour servir outremer au sein du Corps expéditionnaire canadien, il a repris du service une fois la Première Guerre mondiale terminée. En 1935, il est devenu le cinquième président de la Compagnie.

Diplômé de la faculté de droit Osgoode Hall et reçu au Barreau de l'Ontario en 1900, M. Gooderham a fait partie des cabinets d’avocats Beatty, Blackstock, Fasken, Nesbitt & Riddell; Beatty Blackstock; Galt, Gooderham & Towers; Galt, Gooderham & Company; et Gooderham, Martin & Company. M. Gooderham a également occupé des postes d’administrateur auprès de la Compagnie de fiducie Canada Permanent et de la Consumers’ Gas Company of Toronto.

En tant que président de la Compagnie tout au long de la grande dépression et de la Seconde Guerre mondiale, Melville Ross Gooderham a guidé l’entreprise durant une période de turbulence économique. Bien qu’elle ait été forcée de se retirer de certains marchés étrangers en raison de la guerre, la Compagnie a continué d’exercer efficacement ses activités et a fait souscrire son millionième contrat en 1947. De 1935 à 1951, les affaires nouvelles de la Compagnie ont augmenté de 67 à 198 millions de dollars, les contrats en vigueur de 520 millions à 1,4 milliard de dollars et l’actif de 134 à 450 millions de dollars.

À son décès, M. Gooderham possédait un peu plus de 45 % des actions de la Compagnie. La possibilité que ses actions passent entre des mains étrangères a été l’un des facteurs ayant mené à la mutualisation de la Compagnie.

Carrière
1907 Directeur principal et deuxième vice-président
1911 Premier vice-président
1915 Directeur général
1929 Vice-président
1931 Vice-président et chef du Contentieux
1935 Président

James Hector LithgowJames Hector Lithgow (1890 - 1966) s’est joint à la Compagnie en tant que commis au service d’Actuariat en 1908. Il était joueur de centre pour l’équipe de hockey de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers qui a remporté le championnat de la Toronto Financial Hockey League en 1909-1910. M. Lithgow a quitté la Compagnie pour servir en tant que canonnier de l’Artillerie canadienne durant la Première Guerre mondiale, puis l’a réintégrée en 1919. Il a occupé plusieurs postes et gravi rapidement les échelons pour être nommé président en 1951. M. Lithgow a quitté ses fonctions de président en 1956 quand il a été élu au poste nouvellement créé de président du conseil d’administration, poste qu’il a occupé jusqu’à sa retraite en 1959.

M. Lithgow a entamé les démarches qui ont abouti à la mutualisation de la Compagnie dans les années 1950 en amorçant le dialogue avec les fiduciaires du Melville Ross Gooderham Estate. Durant sa présidence, alors que le nombre d’employés au siège social atteignait les 650, la construction d’une annexe de 11 étages à l’édifice de la rue Bloor a été planifiée. Cette annexe, maintenant appelée la « tour du Sud », a été achevée en 1953.

De 1951 à 1956, les affaires nouvelles de la Compagnie ont augmenté de 198 à 346 millions de dollars, les contrats en vigueur de 1,4 à 2,3 milliards de dollars et l’actif de 450 à 716 millions de dollars.

Carrière
1908 Commis, Actuariat
1919 Sous-actuaire
1924 Actuaire
1930 Directeur général adjoint et actuaire
1931 Directeur général et actuaire
1936 Directeur général et membre du conseil d’administration
1944 Vice-président et directeur général
1951 Président
1956 Président du conseil d’administration

 

George Llewelyn HolmesGeorge Llewelyn Holmes (1898 - 2000) a été embauché par la Compagnie en 1919 pour travailler au service d’Actuariat sous les ordres de l’ancien président James H. Lithgow. Nommé au conseil d’administration en 1954, M. Holmes est devenu président de la Compagnie en 1956, poste qu’il a occupé jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de retraite obligatoire de 65 ans en 1964. Il a alors été élu président du conseil d’administration. Il a quitté ses fonctions de président du conseil d’administration en 1972 mais a assumé le rôle d'administrateur jusqu’en 1975.

Durant la première année de M. Holmes à titre de président, la Compagnie a installé son premier ordinateur d’importance, l’IBM 650. Pendant la plus grande partie de son mandat, M. Holmes s’est surtout consacré au processus de mutualisation amorcé par son prédécesseur, James Hector Lithgow, et officiellement enclenché en 1958. La mutualisation de la Compagnie a été marquée par des pourparlers avec les gouvernements fédéral et provincial et de longues négociations avec le Melville Ross Gooderham Estate et d’autres actionnaires importants. La mutualisation a été complétée en 1968, alors que M. Holmes était président du conseil d’administration.

De 1956 à 1964, les affaires nouvelles de la Compagnie ont augmenté de 346 à 810 millions de dollars, les contrats en vigueur de 2,3 à 5,2 milliards de dollars et l’actif de 716 millions à 1,3 milliard de dollars.

À l’occasion du 100e anniversaire de naissance de M. Holmes, en 1998, le conseil d’administration a adopté une résolution afin de souligner l’ensemble de son œuvre auprès de la Compagnie.

Carrière
1919 Service d’Actuariat
1928 Sous-actuaire
1935 Actuaire
1947 Directeur général adjoint et actuaire
1951 Vice-président
1954 Directeur général
1956 Président
1964 Président du conseil d’administration

Alfred Thomas SeedhouseAlfred Thomas Seedhouse (1906 - 1978) a commencé sa carrière de 53 ans auprès de la Compagnie en 1925 en tant que commis aux caisses. Il a été nommé au conseil d’administration en 1962, avant de devenir président de la Compagnie en 1964. Au moment de prendre sa retraite, en 1972, M. Seedhouse a été élu président du conseil d’administration, poste qu’il a occupé jusqu’à son décès en 1978.

Outre la planification et la construction de l’édifice situé au 250, rue Bloor Est, sa présidence a été ponctuée par la cérémonie d’inauguration des travaux du Centre Manuvie, à Toronto. M. Seedhouse faisait de fréquentes visites aux succursales de la Compagnie et a assisté à de nombreuses conventions et conférences. Sa connaissance des placements et de la philosophie de la Compagnie dans ce domaine a été déterminante dans l’expansion de l’entreprise sur la scène internationale. Au cours de son mandat, la Compagnie a fait l’acquisition d’ordinateurs de grande puissance. M. Seedhouse voulait ainsi s’assurer que l’entreprise soit à l’avant-garde dans le secteur.

De 1964 à 1972, les affaires nouvelles de la Compagnie ont passé de 810 millions à 2 milliards de dollars, les contrats en vigueur de 5,2 à 10,6 milliards de dollars et l’actif de 1,3 à 2,3 milliards de dollars.

Carrière
1925 Commis aux caisses
1927 Commis, Valeurs mobilières
1936 Directeur, Valeurs mobilières
1944 Trésorier adjoint
1955 Trésorier associé
1960 Vice-président, Administration
1962 Directeur général
1964 Président
1972 Président du conseil d’administration

Edwin Sydney JacksonEdwin Sydney Jackson a quitté l’Université du Manitoba, où il enseignait la science actuarielle, pour joindre les rangs de la Compagnie en 1948. M. Jackson est devenu président en 1972 et a occupé ce poste jusqu’en 1985. Il a également été président du conseil d’administration par intérim de 1978 à 1985, président du conseil d’administration de 1985 à 1990 et vice-président du conseil d’administration de 1990 jusqu’à sa retraite en 1994.

M. Jackson a notamment entrepris une restructuration majeure de la Compagnie passant par la décentralisation des activités et par la mise en œuvre de politiques et pratiques progressistes en matière de ressources humaines afin de créer une atmosphère de travail dynamique. La construction de l’annexe à l’édifice du siège social maintenant appelée la « tour du Nord » a commencé en 1980 et s’est terminée en 1983. L’acquisition de la Dominion, Compagnie d’assurance sur la vie en 1984 et l’intégration de son personnel et de ses activités a entraîné le transfert des activités de la Division canadienne de Toronto à Waterloo.

De 1972 à 1985, les affaires nouvelles de la Compagnie ont passé de 2 à 25 milliards de dollars, les contrats en vigueur de 10,6 à 85 milliards de dollars et l’actif de 2,3 à 16,5 milliards de dollars.

Carrière
1948 Service d’Actuariat
1952 Sous-actuaire
1956 Actuaire
1964 Vice-président, Actuariat
1969 Vice-président principal
1970 Vice-président directeur et directeur général
1972 Président
1978 Président du conseil d’administration par intérim
1985 Président du conseil d’administration et chef de la direction
1990 Vice-président du conseil d’administration

Thomas A. Di GiacomoÀ ses débuts avec la Compagnie en 1966, Thomas A. Di Giacomo était gestionnaire de portefeuille, Actions américaines. Il est devenu président et chef de l’exploitation en 1985, puis président et chef de la direction en 1987. M. Di Giacomo a été nommé président du conseil d’administration en 1990 et a occupé ce poste jusqu’à sa démission en 1993.

Au cours du mandat de M. Di Giacomo à titre de président, la Compagnie a célébré son centenaire et a reçu ses lettres patentes en 1987. En 1988, la Division canadienne a déménagé dans un nouvel édifice à Waterloo. La Compagnie a pris de l’expansion sur le marché asiatique en s’établissant en Indonésie, en Corée du Sud et à Taïwan. M. Di Giacomo s’est rendu en Chine en 1992 pour rencontrer des représentants du secteur bancaire, ce qui a ultérieurement permis à la Compagnie de devenir la première société canadienne d’assurance-vie à ouvrir une agence à Beijing. Toujours durant sa présidence, la Compagnie a fait l’acquisition des Cabot Trust, Huronia Trust et Regional Trust, puis les a fusionnés en 1993 pour former la Banque Manuvie du Canada, la première banque à appartenir à une société d’assurance vie.

Carrière
1966 Gestionnaire de portefeuille, Actions américaines
1972 Vice-président, Valeurs mobilières – États-Unis
1974 Vice-président, Placements – États-Unis
1975 Vice-président, Valeurs mobilières – Amérique du Nord
1976 Vice-président, Placements nord-américains et internationaux
1977 Vice-président, Placements
1979 Vice-président principal, Placements
1984 Vice-président directeur
1984 Directeur général
1985 Président et chef de l’exploitation
1987 Président et chef de la direction
1990 Président du conseil d'administration

William R.C. Blundell Nommé au conseil d’administration en 1991, William Blundell a servi à titre de président et chef de la direction par intérim après la démission de Thomas Di Giacomo en 1993. L’année suivante, il a été nommé président du conseil d’administration, poste qu’il a occupé jusqu’en 1998.

Dominic D'Alessandro Dominic D’Alessandro est entré au service de la Société en 1994 à titre de président et chef de la direction. Au cours de ses quinze années de service, M. D’Alessandro a transformé la petite compagnie d’assurance mutuelle qu’était Manuvie en une des plus grandes sociétés d’assurance vie au monde.Sous sa direction, Manuvie a effectué plusieurs opérations transformatrices, dont l’acquisition du portefeuille d’assurance collective de La Confédération en 1994 et la fusion avec La Nord-Américaine, compagnie d’assurance-vie en 1996. Cette même année, Manuvie a atteint son objectif à long terme de réintégrer le marché de la République populaire de Chine grâce à la formation de Manulife-Sinochem, la première coentreprise à détenir un permis d’exercice en Chine. Manuvie a aussi réussi à réintégrer le marché japonais en 1999 grâce à la création d’une première coentreprise avec Daihyaku Mutual Life Insurance Company.

En septembre 1999, M. D’Alessandro a mené à bien le projet de démutualisation, c’est-à-dire la transformation de Manuvie en une société ouverte. Cette réalisation importante a préparé la Société à devenir un chef de file mondial dans le secteur des services financiers. En 2004, il a réalisé la plus importante transaction transfrontalière à ce jour au Canada – la fusion avec John Hancock Financial Services – et a créé ainsi une des plus importantes sociétés d’assurance vie au monde. Au cours de sa carrière, M. D’Alessandro a reçu de nombreux prix et distinctions, dont les suivants :

En 2008, il a été intronisé au Insurance Hall of Fame.
En 2008, il a été nommé Commendatore de l’Order of the Star d’Italie.
En 2005, il a reçu le prix International Horatio Alger.
En 2004, il a été nommé « chef de la direction le plus respecté au Canada ».
En 2003, il a reçu le titre d’Officier de l’Ordre du Canada.
En 2002, il a été nommé PDG de l’année au Canada par ses pairs.

Carrière
1968 - 1975 : Coopers & Lybrand
1975 - 1981 : Genstar Limited
1981 - 1988 : Banque Royale du Canada
1988 - 1994 : Banque Laurentienne du Canada, président et chef de la direction
1994 - 2009 : Financière Manuvie, président et chef de la direction

Donald A. GuloienDonald Guloien est entré au service de Manuvie en 1981 à titre d’analyste de recherche; il a progressé rapidement dans la hiérarchie et occupé divers postes de direction au Canada et aux États-Unis. En mai 2009, il a accédé au poste de président et chef de la direction de Manuvie.

À ce titre, M. Guloien était responsable de la gestion quotidienne des activités, du rendement et de la stratégie de la Société. Comptant 36 années de service à Manuvie, il possède un important bagage de connaissances et une vaste expérience. Dans le cadre de ses fonctions, M. Guloien a joué un rôle déterminant dans l’orientation de Manuvie durant la crise financière, la Société ayant connu une croissance dynamique de ses activités en Asie et dans son secteur de gestion de patrimoine et d’actifs. Il a également contribué à mettre Manuvie sur la voie menant vers une véritable orientation client. En 2017, avant le départ à la retraite de M. Guloien, l’actif géré et administré de Manuvie s’est chiffré à plus de mille milliards de dollars pour la première fois dans l’histoire de la Société.

Tout au long de sa carrière, M. Guloien a reçu de nombreux prix et distinctions. En voici un échantillon :

  • 2012 : Il a été nommé chef d’entreprise internationale de l’année par la Chambre de commerce du Canada
  • 2012 : Il a reçu la médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II
  • 1998 : Il a reçu le prix Arbor pour sa contribution à l’Université de Toronto, où il a assumé divers rôles de leader
  • 2015 : Il s’est classé parmi les cinq premiers au palmarès des chefs de la direction les mieux notés au Canada dans le cadre du concours Employees’ Choice Awards du site Web Glassdoor.com

La carrière de M. Guloien à Manuvie :

  • 1981     Analyste de recherche principal, Planification de l’entreprise
  • 1983     Directeur principal, Développement de marchés et de produits, Division canadienne
  • 1985     Vice-président adjoint, Assurance individuelle
  • 1987    Vice-président, Marketing, Affaires individuelles, É.-U.
  • 1990    Vice-président, Assurance vie individuelle, E.-U.
  • 1994     Vice-président principal, Expansion des affaires
  • 1999     Vice-président directeur, Expansion des affaires
  • 2001     Vice-président directeur et chef des placements
  • 2004     Vice-président directeur principal et chef des placements
  • 2009     Président et chef de la direction
  • 2017     Départ à la retraite

Roy GoriRoy Gori a été nommé président de Manuvie le 5 juin 2017, puis chef de la direction et membre du conseil d’administration le 1er octobre 2017. Il est également président du comité de la haute direction de la Société.

M. Gori est entré au service de Manuvie en mars 2015 à titre de président et chef de la direction, Manulife Asia. À ce titre, M. Gori était responsable des activités de Manulife Asia en Chine, à Hong Kong, en Indonésie, au Japon, à Macao, en Malaisie, aux Philippines, à Singapour, à Taïwan, en Thaïlande, au Vietnam et au Cambodge. Au cours des années de M. Gori à la tête des activités en croissance rapide de Manuvie dans la région, Manulife Asia a mis en place une nouvelle stratégie pour accélérer sa croissance, renforcer sa position concurrentielle et placer le client au cœur de ses activités. M. Gori a aussi été à l’origine de nombreuses innovations importantes que Manuvie a apportées sur le marché, notamment le produit d’assurance Manulife MOVE, qui a été primé.

Avant d’entrer au service de Manuvie, M. Gori occupait les fonctions de chef des services bancaires aux consommateurs, Asie du Nord et Australie, et de chef régional des services bancaires aux particuliers, région Asie-Pacifique, à Citigroup. À ces postes, il était responsable des activités d’assurance et de gestion de patrimoine, ainsi que du service des ventes et de la distribution, dans la région Asie-Pacifique.

Australien de naissance, M. Gori a travaillé et vécu à Sydney, à Singapour, en Thaïlande et à Hong Kong, et est maintenant en poste à Toronto.

La technologie évolue et nos façons de faire s'y adaptent

Votre institution financière doit être à la hauteur de vos attentes et savoir s'adapter à votre mode de vie. Nous essayons sans cesse de trouver de nouvelles façons d'utiliser les technologies – de l'électronique prêt-à-porter aux plus récents appareils mobiles – afin qu'il soit plus rapide, plus efficace et plus simple de travailler avec nous.

Nos propres pôles d'innovation

Lorsqu’on travaille dans un secteur depuis de nombreuses années, on laisse parfois la routine s’installer, pour la simple raison qu’il s’agit de la méthode qui a toujours été utilisée. Voilà pourquoi nous avons décidé d’adopter une approche de jeune entreprise en faisant preuve de dynamisme, de souplesse et d’ingéniosité.

À Boston, à Toronto et à Singapour, le Laboratoire de l’avant-gardisme (LOFT) collabore avec nous afin que nous puissions trouver des solutions novatrices pour notre clientèle. Ces pôles d’innovation offrent un milieu dans lequel des idées intéressantes peuvent être exposées, puis rapidement transformées en prototypes en toute sécurité avant d’échouer. Le LOFT est également une pépinière d’employés talentueux de tous les secteurs de l’entreprise qui travaillent ensemble et présentent des idées nouvelles dans le cadre de séances de remue-méninges et d’événements tels que le marathon de programmation libre. Au laboratoire de recherche, d’exploration et de développement (RED Lab) à Waterloo, nous explorons les nouvelles technologies, développons des applications mobiles et testons les idées originales. Tous nos projets sont valorisés grâce à nos partenariats avec des communautés de jeunes entreprises spécialisées dans les données comme  Communitech, MassChallenge, Startup Institute  et MaRS Discovery District.
 

Au LOFT de Boston, des employés de Manuvie et de John Hancock unissent leurs forces pour un marathon de programmation. Au LOFT de Boston, des employés de Manuvie et de John Hancock unissent leurs forces pour un marathon de programmation.
Au RED Lab de Waterloo, la collaboration est essentielle. Au RED Lab de Waterloo, la collaboration est essentielle.
Échanger nos connaissances et mettre au point des prototypes nous aide à déterminer les aspects qui fonctionnent et ceux devant être améliorés.

Élaborer des idées de A à Z

Le LOFT et le RED Lab offrent un milieu où des idées novatrices et attrayantes peuvent être développées et transformées en prototypes; il s’agit d’ailleurs de l’aspect qui nous plaît le plus. Nous pouvons donc déterminer les éléments qui fonctionnent et ceux qui sont à améliorer avant de vous présenter nos nouvelles solutions.

Les recherches et les idées avant-gardistes nées de la collaboration avec ces deux pôles d’innovation sont communiquées à l’échelle de l’entreprise, notre but étant de favoriser l’inspiration et d’amener chacun d’entre nous à penser à des façons d’améliorer les choses.

Une assurance vie qui récompense les clients optant pour un mode de vie sain.

Une toute nouvelle approche en matière d’assurance vie

La technologie change le regard que nous portons sur notre santé et notre forme physique; c’est pourquoi nous sommes toujours en quête d’améliorations à apporter à nos produits pour qu’ils s’ajustent sans cesse à votre style de vie. Aux États-Unis, Hong Kong et au Canada nous avons réinventé le concept d’assurance vie en récompensant les clients qui optent pour un mode de vie sain. Grâce aux appareils de suivi de l’activité physique et aux applications mobiles qu’ils utilisent, leur programme est pleinement intégré à leur vie quotidienne et les aide à consigner leurs progrès et atteindre leurs buts personnels.

Découvrez John Hancock Vitality aux États-Unis.
Découvrez ManulifeMOVE à Hong Kong.
Découvrez ManulifeMOVE au Philippines
Découvrez Manuvie Vitality au Canada.